vendredi 11 septembre 2009

Chômage : une stabilisation en trompe-l'œil

L'examen détaillé des chiffres publiés par Pôle emploi indique que le marché du travail continue à se dégrader : si l’on tient compte des 4 catégories de chômeurs (et pas seulement de la catégorie A), il y a aujourd’hui 4 180 000 inscrits à Pôle emploi. Soit une hausse de 74 000 chômeurs sur un mois et les entrées en formation augmentent de 8.000 sur un mois. Quant au nombre de salariés en chômage partiel, il a bondi de 350.000 en un trimestre !
Bref, le détail des chiffres indique plutôt une aggravation de la situation du marché du travail par rapport aux derniers mois...
Guillaume Duval Alternatives Economiques 27 Août 2009

1 commentaire:

Xenos a dit…

je ne m'attend guère à une amélioration de notre condition...
On nous a longtemps expliqué que grâce aux vertus du libéralisme, certains pays sortaient du développement : Inde, Brésil...
Or, la plupart des Indiens et des Brésiliens n'ont pas vu leur situation s'améliorer. Seuls quelques uns ont pu édifier des fortunes colossales.
Au vu de ce qui vient de se passer, et de l'utilisation de la crise pour délocaliser sauvagement, je me demande si ce n'est pas là le projet final du système : une aristocratie pleine de sous qui exploite de façon éhontée le reste de la population.
On voit de plus en plus des entreprises proposant à leur salariés des conditions de travail alignées sur celles des pays "compétitifs"...
Le chômage ne baissera pas, ou alors seulement pour créer des emplois compétitifs avec les chinois...
Belle perspective...