mercredi 16 décembre 2009

Convivialité au Conseil général ...

« André Vauchez n'a pas hésité à montrer du doigt ses homologues qui fument au bar du conseil général. « Ils sont irrespectueux du voisin, a tonné l'élu PS. Quand on est élu du conseiller général, on est respectueux de la loi. Quand l'escadrille est menée par une députée, c'est encore plus regrettable ».
Un poil gêné par ce coup de gueule, Jean Raquin n'a eu d'autre choix que de faire un rappel à la loi. « Je demande au personnel d'aller fumer dehors, les élus doivent faire la même chose ! ».

Marie-Christine Dalloz et Clément Pernot, non sans rappeler que par tradition le bar du conseil général était considéré comme un endroit privé, ont désormais promis de s'exécuter. Gilles Carnet, le conseiller d'Arinthod, s'est montré plus rebelle : « Si je veux continue à fumer, je le ferai ! ». Clément Pernot, fidèle à son habitude, ne pouvait laisser passer ce coup de force d'André Vauchez. Le Champagnolais s'en est donc tiré par une pirouette dont il a le secret : « C'est avec une certaine nostalgie que je me souviens d'André Vauchez, sur les barricades, qui criait : il est interdit d'interdire ! ». Une conclusion pour le moins… fumeuse. »

Le Progrès, le 16.12.2009

***

Ensemble, arrêtons le tabac.

« La lutte contre le tabagisme est une priorité de santé publique : un fumeur régulier sur deux meurt du tabac et 5 000 personnes sont victimes du tabagisme passif chaque année en France.

Afin de protéger les fumeurs comme les non fumeurs, le renforcement de l’interdiction de fumer dans les lieux à usage collectif a été initié par le décret du 15 novembre 2006, lequel prévoit sa mise en œuvre en deux temps. Depuis le 1er février 2007, la mesure s’applique dans les entreprises, les administrations, les établissements scolaires, les établissements de santé. A partir du 1er janvier 2008, elle s’applique aux lieux dits « de convivialité » (cafés, hôtels, restaurants, discothèques, casinos).

3 commentaires:

Reynald a dit…

Bonjour,

effectivement l'exemplarité et le respect de la loi sont pour moi la base de tout engagement politique.Malheureusement de tous les cotés cela semble secondaire, en voici un bel exemple.De plus convivialité ne veut pas dire empoisonnement.

Anonyme a dit…

Bravo à André Vauchez pour ce geste citoyen...
- Malheureusement nous pouvons constater que même au Conseil Général il n'y a pas que des "GENS BONS".
- Ils sont prêt à vous ENFUMER...
- Mais en application de la loi l'addition risque d'être SALÉE.
- Si cette histoire venait aux oreilles des Jurassiens, elle ferait un TABAC !!!

oswaldo a dit…

Malheureux d'apprendre que les élus de la nation pensent être au dessus des lois, que ces mêmes élus votent.
Cela en dit long sur leur état d'esprit, pas étonnant qu'ils se coupent de leur électorat.