jeudi 31 décembre 2009

Mauvais coup des parlementaires aux handicapés

Lors des discussions et du vote du Projet de loi des finances rectificative pour 2009, les députés puis les sénateurs ont, pour leur majorité, adopté « en catimini » un amendement émanant du gouvernement concernant les « dérogations aux normes d'accessibilité aux handicapés ».

Le débat au Sénat portant sur l'article 27 : lire ici

La conclusion du rapport précise : « Le desserrement de ces contraintes serait bénéfique au secteur de la construction ».
La loi du 11 février 2005 concerne tous les handicaps et l'accessibilité est un enjeu qui doit changer en profondeur la conception et l'aménagement des bâtiments.

La remise en cause de tout cela a profondément choqué les associations. Ainsi la FNATH (Fédération nationale des Accidentés du travail et des Handicapés), l'APF (Association des Paralysés de France), le CNPSAA (Comite National pour la Promotion Sociale des Aveugles et Amblyopes) et l'ANPIHM (association pour l'intégration des handicapés moteurs) estiment que cet article « porte une grave atteinte au principe d'accessibilité aux personnes handicapées aux établissements recevant du public et des logements neufs voulu par la loi Handicap de 2005 » (voir le communiqué au format pdf).

2 commentaires:

Dom vuillemin a dit…

Un pas de plus dans le processus de démolition de tout ce qui peut aller dans le sens d'une meilleure équité entre les citoyens, au seul bénéfice du monde de la finance qui passe par les banquiers, la bourse et les entreprises multinationales.
Restons vigilants pour dénoncer tout ces exemples, cela ne changera pas grand chose si ce n'est, je l'espère une prise de conscience au moment de glisser son bulletin de vôte, quelque soit ce vôte.
Meilleurs voeux tout de même, cela n'a jamais été autant d'actualité !

oswaldo a dit…

Mais aussi le report demandé par le patronnat des sanctions pour les PME n'employant pas de personnel ayant un handicap (13 000 euros par salariés handicapés non employés).