dimanche 10 octobre 2010

« Journalistes : le malaise se généralise »




« Les bouleversements que connaissent les médias depuis une quinzaine d'années ont un impact sur les conditions de travail des journalistes. Ces derniers voient leurs tâches s'accroitre pendant que les moyens à leur disposition s'amenuisent.
Face à une pression de plus en plus forte, certains craquent. »

Cliquer sur l'image ci-dessous pour l'agrandir


5 commentaires:

dom39100 a dit…

en fait , l'interwiew comme l'article se passent de commentaires...
quand à toi Patrick, on verra bien qui est le plus fort !
moi j'ai parié sur toi car ce que tu fais est bien et juste !
continue !

Anonyme a dit…

Les articles outranciers (ton condescendant, attaques personnelles, ...), télécommandés et partisans ont rarement les effets escomptés.

En plus, on ne comprend rien : les responsables nationaux et fédéraux semblent totalement passifs, alors qui "virerait" Patrick Viverge du PS ? Et surtout pourquoi ?

Anonyme a dit…

Vous noterez dans l'article qu'en mars 2008, quand le groupe unique était présidé par Patrick Viverge, c'était un "groupe de gauche".

Forcément, comment comprendre que sa présidence (socialiste) ait été contestée par Perny (socialiste) sans aucun débat préalable en conseil fédéral (socialiste) ?!

Alors à l'époque, le groupe n'était que "de gauche" et le PS n'avait pas à s'en mêler ...

Mais maintenant, Spicher parle de "groupe socialiste" ... car Perny le préside.

En réalité, le groupe de Perny n'est pas plus socialiste que celui de Viverge : ni formellement en proportion d'élus PS, ni fondamentalement en respect d'une quelconque ligne politique qu'aurait fixée le PS.

D'ailleurs, le socialisme n'est pas le monopole du PS ...

yahn a dit…

Patrick Viverge disait :
« Dans cette période préélectorale où les coups bas et les polémiques ternissent l’image des responsables politiques, je suis heureux que le travail, la négociation et le bon sens aient fini par triompher dans l’intérêt de tous les Jurassiens. »

Oui effectivement, et je suis fier d’avoir porté et investit beaucoup de temps pour ce candidat aux dernières législatives de 2007… Tout comme je le ferai aux prochaines cantonales. Qui pourrait se venter d’avoir un ami de parole, engagé, humain et loyal ?

Au travers du travail bénévole fournit au candidat Viverge, le bien heureux maire de Dole a su tirer profit des campagnes présidentielles puis législatives pour préparer son intronisation aux municipales. Désormais il brille de pouvoir devenir sénateur avec le soutien de ses « amitiés socialistes et autres réseaux souterrains »,( les mêmes réseaux qui ont sans aucun doute permiS l’élection d’un inconnu parachuté et venu d’ailleurs – voir ses discours qui prêtent a sourir aujourd’hui : http://www.dailymotion.com/video/x4pgif_pour-que-dole-vive-mais-qui-est-jea_news .

Comment Wambst peu se permettre de bafouer Patrick Viverge en demandant à son bouffon local de refuser la candidature d’un politique engagé et qui travail journellement sur le terrain pour ses administrés et pour notre département ?

Désabusé depuis des mois j’ai coupé et rendu ma carte l’année dernière.
A l’époque c’était un petit militant de base à la cotisation modeste de 20 euros, aujourd’hui c’est mes amis (j’ai retiré depuis longtemps « amitiés socialiste de mon vocabulaire ») c’est mes amis André Vauchez, Philippe Tournier et bien d’autres encore qui jettent leur carte au visage des manipulateurs qui dirigent le Parti Socialiste.

Manipulation qui n’a qu’un seul but, ouvrir une route royale de Wambst aux sénatoriales… Puisque c’est ça la politique, je préfère me donner dans des engagements humains et militants sur le terrain que de servir des créatures manipulatrices et sans scrupules.

Je regrette d’avoir eu a faire a ce personnage alors « directeur de campagne de Patrick Viverge aux législatives 2007 » Je suis intimement convaincu qu’avec quelqu’un de loyal et dévoué, il en aurait été autrement… Je craint même qu’il ai minimiser son implication de « directeur de campagne » je sais de quoi je parle, j’étais 6 heures par jours à la permanence avec 2 autres camarades … que sont-ils devenus ?

Wambst c’est Servi de Viverge pour légitimiser son entrée dans la ville… Alors pourquoi chercher à l’abattre ? Aurait-il peur qu’il lui fasse de l’ombre ? Depuis combien de temps cette mise a mort est programmée ?

Anonyme a dit…

Le nom de Jérôme Coutrot est avancé ? Alors il se présente par la toute petite porte, celle des sous-entendus lâchés dans la presse ...

Un secrétaire de section qui ne ferait acte de candidature que par défaut, en étant totalement absent du terrain et en censurant le débat et le vote sur la candidature de l'élu socialiste sortant ...

Diable ! Spicher va bientôt pouvoir faire des phrases sur le chemin de croix du PS dolois !!