mercredi 14 janvier 2009

La fruitière de GIGNY a baissé pavillon !!

La fruitière de GIGNY a baissé pavillon : l’invitation surprise du ministre de l’agriculture BARNIER dans le canton d’Hélène Pélissard le 14 novembre n’aura pas été d’un grand secours pour les producteurs laitiers. Malgré les promesses du ministre dans son plan d’urgence, la disparition des éleveurs dont le revenu connaît depuis deux ans une chute spectaculaire va continuer.
Le canton de Saint Julien n’est pas épargné. La loi Chatel, la LME et la dérégulation des prix agricoles votées par nos parlementaires UMP vont encore accentuer la capacité de la grande distribution à détruire et concentrer les exploitations.
Les producteurs de lait ont un revenu inférieur de 20% du revenu paysan moyen. Il ne reste que 1245 exploitations produisant du lait dans le Jura, 6% ont disparu de 2007 à 2008 .
Ces pertes illustrent bien le difficile renouvellement des générations. Le recul prévisionnel de 15% du revenu paysan est le résultat d’une politique productiviste et libérale désastreuse qui ne permet plus à une profession de vivre de ses produits et de son travail. Cette situation est inadmissible et doit mobiliser tous les élus car l’ensemble de la société est concernée. Les agriculteurs éleveurs ont une fonction économique, sociale, environnementale et territoriale. Ils contribuent à la gestion des paysages et des espaces ruraux, ils sont les acteurs de la chaîne de la santé humaine. Il est impératif de maintenir dans le Jura un tissu dense d’exploitations agricoles respectueuses de l’environnement, capables de fournir des productions de qualité comme en témoignent nos AOC.

1 commentaire:

Jérôme a dit…

Le recul ... du revenu paysan est le résultat d’une politique productiviste et libérale ...

RAPPEL : une politique libérale, c'est lorsque l'Etat ou l'autorité publique ne se mêle de rien. A ma connaissance, ce n'est pas le cas dans l'agriculture