jeudi 10 décembre 2009

Quand on tue le cochon ...

J'aurais été fort surpris qu'Edgar Faure ne s'intéresse pas à cette lamentable affaire. Les élus socialistes et républicains du Jura méritent mieux que ces petites magouilles lamentables, les Jurassiens aussi.
Le site de M. Edgar Faure

Revue de presse sur le site du Progrès


***

Une association d'élus n'aurait de comptes à rendre (notamment la composition du bureau, un détail ...) qu'à sa fédération, mais ni à la préfecture, ni à ses adhérents ? C'est nouveau.
Mais l'originalité de l'UEDSR du Jura ne se limite pas à cela : le bilan d'activités se réduit donc à une réunion publique par an, à aucun bureau ni comité administratif mais « un entourage d'élus », à aucun bilan financier (malgré l'obligation statutaire de l'élection d'un trésorier) mais des
critiques hors-sujet contre la fédération PS du Jura (ancienne et actuelle) afin de tenter de se décharger de toute responsabilité.

La réunion du 27 novembre fut tellement « démocratique » que le vrai-faux président ayant signé les convocations la qualifie lui-même de « refondatrice ».
Pourquoi ? Une « refondation » était donc nécessaire ?


Nul doute que le
nouveau « président » JC Wambst et le nouveau « secrétaire général » C. Perny récemment désignés (par la majorité convoquée) sauront utiliser la trésorerie accumulée depuis des années, encore inconnue mais pourtant bien réelle, elle ...

Le nouveau « bureau » est déjà déposé en préfecture : au moins la dénonciation de la réunion du 27 novembre aura-t-elle servi à davantage de transparence à l'avenir.


Mais en l'état actuel, je reste en dehors de cette organisation et compte préparer les prochaines cantonales de la même façon qu'en 2008 : en organisant plusieurs réunions avec les candidats et les élus qui le souhaiteront. Le travail a déjà commencé.

Patrick Viverge

1 commentaire:

yahn a dit…

Bravo Patrick pour ta prise de position dans les Despeches et sur ton blog !!!
(;-{O )>

Dans la chute de l'article du blog Edgar Faure :
]- " Ils me faisaient penser à ces toiles de Bruegel où les aveugles se suivent les uns derrière les autres jusque dans l’abîme. Au PS jurassien, un cul-de-jatte suit un infirme qui suit un borgne qui suit un manchot qui suit un fou qui mène son monde…Ce cortège d’âmes mortes et de corps débiles se rend à son propre enterrement."[

- Et bien pour le "cumulard" de la porcherie Doloise : que nenni et queue de cochon... Notre Bon maire refuse de se prononcer sur l'emploi des personnes handicapées dans le nouveau royaume Dolois.

- Il fait lettre morte des demandes d'emplois réservés et refuse de répondre à nos questions sur le quota de 6% de travailleurs handicapés qui doit être atteint pour éviter les pénalités de 2010.

- Dans la Royale ville de Dole, nous ne saurons rien des actions en faveur des travailleurs handicapés envisagées par Jean-Claude WAMBST, même lors de la 13eme semaine pour l'emploi des personnes handicapées.

* * * * * * * * * * * * * * * * * *

- A vot'bon coeur m'sieur le maire, déliez la bourse UDESR destinée à votre tentative d'intronisation au Sénat... laissez tomber quelques pièces d'or pour l'intégration des travailleurs handicapés dans votre ville.

- J'ai fait partie de ceux qui ont pataugés dans la porcherie pour préparer l'air de rien, de Présidentielle en législative, l'arrivée du Royal Jean-Claude.

- Depuis, fière d'avoir gravé le nom de WAMBST sous le nom de BARBIER... Ou est le changement ?

- Mis a part le nom et la couleur de l'étiquette, au fond ... sur le trône de son cabinet municipal c'est le même cumulard assoiffé de pouvoir...

- Où sont passés les projets d'avant élection municipale sur l'intégration et l'accessibilité des personnes handicapées dans la ville Doloise.

C'est l'histoire du cochon qui se mort la queue... si je peu me permettre la métaphore !!!
(:-{o)

- Patrick Viverge,
fidèle mousquetaire du Roi, pouvez- vous nous éclairer de votre lanterne (attention au méthane !!) et nous indiquer quels sont votre vision et vos souhaits en faveur de l'accessibilité(*) des Travailleurs handicapés et des personnes handicapées ?
(*)accès : emploi, logement, socialisation, santé, éducation, loisirs, culture, commerces, voies et lieux publics...