jeudi 28 janvier 2010

Le groupe « Agir à gauche » fait la promotion du micro-crédit


En décembre dernier, le conseil général du Jura décidait d'apporter sa pierre à l'édifice du micro-crédit. Une initiative revendiquée par le groupe « Agir à gauche », qui souhaite aussi faire de la pédagogie autour de ce dispositif. « Vingt à 30 % des Jurassiens n'ont pas accès au crédit bancaire classique. Ce qui est important, c'est responsabilier et respecter les gens, et leur permettre de vivre décemment », insiste Patrick Viverge. Petite victoire pour ce groupe d'élus, « le principe a été acté et des crédits sont inscrits, ce qui est déjà important », précise André Vauchez. Aujourd'hui, la volonté de ces élus est de trouver un partenaire qui offre une garantie aux bénéficiaires de micro-crédits. « Ce qui nous intéresse, c'est que le taux auquel emprunte les particuliers soit le plus bas. Et qu'un organisme se porte caution. » Des contacts ont été pris avec la caisse solidaire, une association franc-comtoise pas encore implantée dans le Jura. « En aucun cas, nous ne voulons faire concurrence à l'offre qui existe déjà, note Patrick Viverge. Mais bien d'être l'interface entre les usagers et ces associations. »
Le Progrés du 28/01/2010 / Mathilde Villeminot

3 commentaires:

Marie-Madeleine a dit…

Ce que je trouve dommage c'est qu'il existe des associations en place sur Lons qui ont déjà l'expérience de la gestion du micro-crédit : l'UDAF et le Centre d'Information sur les Droits des Femmes et des Familles. A ce jour celà se fait en collaboration avec la Caisse d'Epargne... Alors qu'en sera-t-il de l'action de ces associations ?
M-M Beloeil
Administratrice cidff

Patrick Viverge a dit…

Bonjour Madame
Soyez rassurée les associations qui travaillent dans ce domaine ont de l'avenir....
Ma position est de défendre les usagers pour qu'ils puissent bénéficier des meilleurs taux sans assurance et du meilleur accompagnement et de faire le lien entre les services sociaux du Département et des communes et les associations.
N'hésitez pas à me contacter
cordialement

Anonyme a dit…

Le crédit revolving en accusation

Le crédit revolving en accusation, Alternatives économiques