samedi 26 septembre 2009

Subventions aux collèges privés du Département


C’est à huit clos, lors de la Commission Permanente, que les Conseillers Généraux ont décidé d’attribuer des subventions d’investissement bienveillantes aux collèges privés du Département.
( Investissement c’est par exemple ce qui est de la construction, le fonctionnement, obligatoirement à la charge du Département, le chauffage )
En effet, en ces moments où l’argent est très rare, où les Jurassiens souffrent, la Commission Permanente a attribué 340 000 € pour l’investissement dans les collèges privés du Jura.
Seuls, les quatre conseillers Généraux d’Agir à Gauche André Vauchez, Thierry Faivre-Pierret, Esio Perati et Patrick Viverge ont voté contre et cela pour deux raisons.
· Pour une question de fond, la fidélité au principe de laïcité veut que l’argent public finance les collèges publics.
· Pour une question conjoncturelle, le budget du Département est particulièrement difficile à boucler du fait des charges financières transférées par l’Etat sans compensations réelles, nous sommes donc obligés de faire des choix, celui-ci n’est pas le nôtre.

13 commentaires:

Jérôme a dit…

http://ojura.net/index.php?option=com_content&task=view&id=330&Itemid=1

Anonyme a dit…

@ ojura

Le libéralisme dont vous faites la promotion, c'est celui qui a conduit les banques au bord de la faillite. Sans l'intervention des Etats, des millions de personnes à travers le monde n'auraient plus d'argent et ce serait une immense guerre civile qui aurait lieu.

En matière d'éducation, c'est exactement la même chose.

Que vous le vouliez ou non, vous vivez dans une collectivité où il y a des rapports de force par l'argent, par le pouvoir, par la culture, etc ... et pour les pauvres et les faibles face aux riches et aux puissants, c'est la loi qui libère et ce que *vous* nommez la « liberté » qui opprime.

Jérôme a dit…

Je vous conseille cette excellente lecture pour tenter de vous guérir de cette pensée unique anti-libérale :

http://www.amazon.fr/Lib%C3%A9ral-mais-coupable-Charles-Gave/dp/284941137X

Anonyme a dit…

« pensée unique anti-libérale » ?

hihihi

La pensée de marché et ses pédagogues

Pour les vrais libéraux, la meilleure défense, c’est l’attaque

Les disqualifiés

Pour mettre un lien

[a href="http://www......."]titre du lien[/a]
en remplaçant les [] par <>

Louis a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Louis a dit…

Je suis contre le financement pour cause de la Laïcité mais alors pourquoi financer les Mosquées (qui sont des lieux de cultes ...?) Vous soutenez parfois un projet mais vous vous contredisez en refusant un autre projet: soyez fidèle à vos idées, arrêtez de baisser votre "froc" sur les sujets qui peuvent vous rapporter des voix ...

Cordialement,
Un VRAI RÉPUBLICAIN !

Patrick Viverge a dit…

Je suis Conseiller Général du Jura et c'est à ce titre que je m'exprime. Jamais je ne soutiendrai l'investissement d'une mosquée ou autre lieu de culte.

Anonyme a dit…

Monsieur VIVERGE,

1- Je vous rappelle que l'enseignement privé est sous contrat avec l'Etat et qu'à ce titre les Etablissements accueillent des élèves de toutes croyances. Je vous rappelle également que ces Etablissements sont sous contrat sur demande expresse de l'Etat en 1959. Les Etablissements publics ne pourraient à eux seuls assurer la mission d'éducation, tant en terme de locaux mais surtout de moyens, puisque ce sont les familles qui assurent en grande partie le financement de ces matériels et locaux. L'enseignement privé est aujourd'hui un partenaire incontestable de la mission de service public qu'est l'Education de nos jeunes.

2- Les Etablissements privés sont des acteurs économiques à part entière. Ils investissent et rémunèrent leurs salariés. C'est ainsi une manne non négligeable pour l'économie locale et jurassienne notamment. La subvention dite Loi Falloux participe donc à cet engagement économique.

3- Vous contestez l'octroi de cette subvention, or j'ai pu constater plusieurs fois dans la presse votre présence à l'inauguration d'équipements financés en partie par cette Loi Falloux. Lors de vos discours, vous applaudissez d'ailleurs la réalisation de ces équipements et montrer votre satisfaction en précisant l'apport de ces derniers en terme d'éducation pour les jeunes. Et je trouvais cela intelligent de votre part, loin des débats public/privé, gauche/droite !

Monsieur VIVERGE, je pensais voir en vous un homme ouvert, un homme de terrain et proche de vos administrés quelque soit leurs croyances, leurs choix d'éducation, leurs choix politiques,... Je regrette vraiment vos positions de politique politicienne que vous adoptez au Conseil Général, positions bien éloignées des réalités et envies quotidiennes de la vie des administrés de votre canton.

Cordialement,

Patrick Viverge a dit…

Je pense que vous n’avez pas parfaitement compris mes propos
Je n’ai rien dit contre le financement du fonctionnement des établissement privés.
L’investissement est un autre problème. Je suis soucieux de l’utilisation des fonds publics, surtout lorsque ceux ci vont au privé. Cela ne remets absolument pas en cause le respect que j’ai pour les utilisateurs des établissements privés ni pour ceux qui les animent.
Cordialement

Anonyme a dit…

Monsieur VIVERGE,

J'ai bien compris vos propos puisque vous écrivez vouloir réserver l'argent public aux collèges publics. Donc à collèges privés, fonds privés ! Je le comprends donc en terme de ressources sans distinction quelles soient d'investissement ou de fonctionnement. M. VAUCHEZ la d'ailleurs si bien exprimer dans les colonnes de la Voix du Jura et je passe sur son attitude scandaleuse lors de la visite de rentrée de M. Raquin. C'est irrespecteux envers les élèves et les familles car c'est remettre en cause leur liberté de choix d'un établissement d'enseignement. Bref !
Je crois savoir également qu'un organisme privé recevant des fonds publics rend des comptes quant à leur emploi et reçoit sur site la visite des services territoriaux interdisant ainsi toute utilisation inadéquate ou gabegie comme on le remarque parfois dans le secteur public. Soyez donc rassuré quant à l'utilisation de ces 340000 euros !
En outre, je ne doute pas de votre respect envers les acteurs de l'enseignement privé mais me permets juste de douter aujourd'hui de votre sincérité lors de vos discours dans ces mêmes établissements.

Cordialement,

Anonyme a dit…

A l’anonyme qui « pensait voir en M. Viverge un homme ouvert blablabla »,

Réduire le principe de la laïcité à de la « politique politicienne », c’est ignorer l’Histoire de l’Education en France et se mettre des œillères sur l’avenir du contrat social dans notre pays.

La loi Falloux, mais aussi la loi Carle, les 20% de création/suppression d’emplois, les « contrats » et les «partenariats » de l'enseignement privé avec l'Etat, le projet de loi de finances 2010, l’asphyxie financière de l’enseignement public, les « missions de service public » confiées au secteur privé, tout cela a été débattu, en vain.

Quel que soit le domaine, éducation ou autre, on veut nous faire croire qu’on va donner au secteur public les moyens de contrôler que le secteur privé remplit les missions qu’on ôte progressivement au secteur public ...

Du grand n’importe quoi. La tendance est au libre-choix individuel, et non à la réflexion et à l’action collective (inter)nationale. Continuons ainsi, l’issue est connue mais peu importe. Les ravages de la guerre avaient conduit les Résistants de tout bord à une entente sur des principes communs pour vivre ensemble mais le confort individuel conduit peu à peu à leur oubli, voire à leur mépris, au profit de ce que certains nomment « la liberté » et qui n’est rien d’autre qu’un individualisme aveugle et borné.

Quant à votre argument « économique », c’est certainement le plus mauvais ... Pourquoi l’argent public ne financerait-il pas les enculeurs de mouches, ça créerait de l’emploi, non ?

Enseignement public, enseignement privé : même combat ?
par Evelyne Bigou - 23/03/2007

Anonyme a dit…

Haaaaa la « liberté de choix d'un établissement d'enseignement » ...

On y est. La liberté ...

Toujours le même discours à court terme, « je veux faire ce que je veux », je suis un individu « libre » ...

La gabegie mondiale dans le secteur bancaire et financier, c'est celle du secteur public ? ...

Quant au secteur privé qui « rend des comptes » à l'Etat sur les missions qu'il lui a confiées, il faudrait des moyens bien supérieurs pour en assurer un véritable contrôle, ce qui vous conduirait aussitôt à beugler au retour du communisme.

important a dit…

Anonyme a écrit :
« [...] tout cela a été débattu, en vain. [...] La tendance est au libre-choix individuel, et non à la réflexion et à l’action collective (inter)nationale. Continuons ainsi, l’issue est connue mais peu importe. »

Non, beaucoup importe.

Retour en résistance

Résister c'est créer ! Créer c'est résister!